Mon entrée dans le monde de la photographie s'est faite de manière plutôt singulière.

C’est en exerçant le métier d’éducateur spécialisé que j'ai découvert mes deux futures passions, les lieux abandonnés et la photographie. C'est en 2009 que je réalise mes premiers clichés et j'explore les différentes possibilités offertes par la photographie pour améliorer ma technique.

Ce n'est qu'à partir du moment où j'ai suffisamment maitrisé les bases de la photographie et de mon matériel que je me suis focalisé sur mon sujet de prédilection, les lieux laissés à l'abandon. Une fois la prise de vue réalisée, le travail de post traitement me permet de faire ressentir l’essence du lieu comme je l'ai ressenti moi-même. Cette volonté de rendre compte de la sensation est liée au souhait de retranscrire “l’âme” des lieux. Cet intérêt pour la mémoire d’un lieu - usines, habitations, moyens de transport - est le corollaire de l’activité humaine passée. Le contraste entre cette effervescence oubliée et leur silence actuel frappe au travers de l’image.

Ce site centralise mon travail au travers de séries photographiques dédiées à l'exploration des villes et des lieux abandonnés à travers le monde.

 

(Crédit Photo: @Léo Munerol)